L'emprise d'une clinique dans le lien social / Laurent Ottavi ; sous la direction de Loïck Villerbu

Date :

Editeur / Publisher : [S.l.] : [s.n.] , 1989

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Psychanalyse

Transfert (psychologie)

Fantasmes

Médiation (philosophie)

Désir (philosophie)

Relations humaines

Villerbu, Loïck M. (1943-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Rennes 2 (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Nous examinons dans ce travail les conditions de l'exercice de la clinique en psychopathologie, tant comme exercice professionnel que comme thérapeutique d'un "mieux-être" à venir, procédé d'un lien particulier, d'un lien social dont l'évidence phénoménologique se trouve négligée souvent au profit d'autres considérations. Que ce lien soit le substrat nécessaire à toute mise en rapport clinique, oblige à "désubstancialiser" la notion d'individu et à ne pas concevoir celui-ci comme une entité fixe chapeauté par une psychologie propre. Nous examinerons au contraire la manière dont le lien comme rapport à l'autre constitue le même non identique à soi, et la manière dont la psychanalyse fonde ses théorisations comme sa clinique sur cette faille interne. Nous rendrons compte des premières formulations lacaniennes, pensées à partir du modèle hégélien, et interrogerons la manière dont Freud prit initialement pied dans le champ qu'il découvrait. Nous étudierons ensuite les concepts fondamentaux du transfert, du fantasme et du désir, qui déclinent et lestent cette particularité du lien en clinique psychanalytique. Nous illustrerons enfin les points que ce travail nous aura permis d'approcher, dans une application hors clinique, sur quelques figures de la mythologie grecque

Résumé / Abstract : The author examines the conditions in which a psycho-pathological clinic, both as a profession and a therapy towards some greater measure of well-being originates in a particular relationship, a social tie which, though phenomenological obvious, has been neglected too often in favour of other considerations. The fact that this tie appears as the inevitable foundation of any clinical relationship makes it necessary to "desubstancialise" the notion of the individual and to refrain from considering it as a fixed entity with its own psychology. In this light, this essay aims to analyse the way in which this tie as relationship to the other constitutes the same as non-identical, and how psychoanalysis is both theorically rooted in this internal fault. The author takes into account the early theories of Lacan, inspired from the Hegelian model, to consider the way in which Freud positioned himself in the field he was discovering. Fundamental concepts such as those of transfert, phantasm, desire, through which the psychoanalytical clinic apprehends the specificity of this tie are then studied. Finally, the main points made throughout the work are illustrated outside the clinical field when the author examines a few figures of Greek mythology