La Monarchie des Nguyen de la mort de Tu-Duc à 1925 / The Anh Nguyen ; sous la direction de Jean Ganiage

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Nguyễn -- dynastie

Rois et souverains -- Vietnam -- Biographie

Monarchie -- Vietnam

Colonisation -- Vietnam

Colonies françaises -- Vietnam

Politique et gouvernement -- Vietnam -- 1858-1945

Ganiage, Jean (1923-2012) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris-Sorbonne (1970-2017) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Monarchie et fait colonial au Viêt-Nam : 1875-1925 : le crépuscule d'un ordre traditionnel / Nguyễn Thế Anh / Paris : Éditions l'Harmattan , DL 1992

Relation : La Monarchie des Nguyen de la mort de Tu-Duc à 1925 / The Anh Nguyen / Lille 3 : Atelier national de reproduction des thèses , 1988

Résumé / Abstract : Les difficultés avec lesquelles la dynastie des Nguyen s'est débattue depuis le milieu du XIXe siècle se précipitent avec la mort en juillet 1883 de Tu-Duc. Entrainant la dissolution interne de la cohésion sociale de la nation, elles donnent l'explication de la capitulation rapide de la monarchie devant les pressions des français, et de sa résignation à accepter la démolition de son prestige et de son pouvoir, afin d'assurer sa propre survie. Pendant un demi-siècle, du traité du 6 juin 1884 à la convention du 6 nov. 1925, cette dynastie en décadence s'accroche désespérément au nom de la tradition à des principes d'un autre âge, pour résister au renforcement du protectorat que ne cessent d'imposer administrateurs et officiers français. Mais elle ne peut empêcher le démantèlement progressif de l'institution monarchique. Cependant, l'évolution des idées sous l'influence des courants de pensée nouveaux et d'une éducation reformée ne peut que rendre plus évident le divorce de plus en plus profond entre un souverain dépouillé de ses attributions, une cour figée dans son formalisme et le pays, alors que disparait le principal soutien de la monarchie confucéenne, les lettres. L'ébranlement profond que la consolidation du régime colonial fait subir aux structures sociales et politiques traditionnelles amène l’élite dirigeante à réexaminer la raison d'être même de l'ordre ancien, et à se mettre en quête de perspectives nouvelles. L'institution monarchique ne va pas résister a cette mise en question.

Résumé / Abstract : After Tu-Duc's death in July 1883, the problems which the Nguyen dynasty had to confront with since the middle of the 19th century hastened their pace. Destroying the nation's social cohesion, they explain why the monarchy surrendered so readily before the French pressure, and why it resigned itself to the break-up of its prestige and power, in order to ensure its own survival. During half a century, from the treaty of 6 June 1884 to the agreement of 6 November 1925, this decaying dynasty clang desperately to outmoded principles to resist the strengthening of the protectorate imposed by French administrators and officers. But it could not avoid the progressive dismantling of the monarchical institution. Meanwhile, the evolution of ideas under the influence of new trends of thought and reformed education evidenced the widening gap between a sovereign deprived of his attributions, a court transfixed in its formalism and the country, while the Confucian monarchy's main support, the scholar gentry, was disappearing. The deep shock caused to traditional social and political structures by the consolidation of the colonial regime led this elite to reexamine the very raison d'etre of the old order, and to look for new perspectives. The monarchical institution would not resist being questioned in such a way.