Contribution à l'étude du mouvement royaliste : l'hebdomadaire 'La Nation Française" : 1955-1967 / Patrick Louis ; sous la direction de Pierre Albert

Date :

Editeur / Publisher : Paris : [s.n.] , 1985

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Science politique

Presse royaliste -- France -- 20e siècle

Classification Dewey : 070.449 320944090 4

Albert, Pierre (Directeur de thèse / thesis advisor)

Résumé / Abstract : "La Nation française", hebdomadaire royaliste fondé par Pierre Boutang, naquit d'une scission au sein d'"Aspects de la France". La volonté affirmée était de renouveler la pensée royaliste, tout en se gardant d'une admiration servile pour Maurras. Beaucoup d'intellectuels de droite et d'écrivains y collaborèrent, mais peu participèrent du début à la fin, exception faite de Pierre Boutang et de Philippe Ariès. En effet, l'engagement politique du journal devait se modifier au fil des années. D'abord résolument hostile à la IVème République, "La Nation Française" devait se rallier à la Vème République. Tout en condamnant la politique algérienne du Général De Gaulle et développant un discours "Algérie française", le journal royaliste refusa de mettre en cause l'oeuvre de restauration de l'Etat entreprise par le Général. L'ambiguïté de ses prises de position entraîna, pour l'hebdomadaire, le départ d'un certain nombre de ses rédacteurs (qui se retrouvèrent à l'"Esprit Public") et la désaffection de ses lecteurs. L'Algérie perdue, sans cesser de cultiver un certain ressentiment, "La Nation Française" affirma de plus en plus clairement son gaullisme royaliste. Attentive aux relations entre le Général De Gaulle et le Comte de Paris, elle estimait que la logique des institutions de la nouvelle république devait coduitre à la restauration monarchique. Ce cheminement original lui fut fatal, ses lecteurs ne le suivant pas. A côté de ses engagements politiques, "La Nation française" développe une philosophie de l'homme résolument traditionaliste. Le plan de cette thèse obéit à un ordre chronologique : I. La génèse de "La Nation Française", II. D'une République à l'autre (10/1955-10/1958), III. L'orage algérien (11/1958-11/1963), IV. La fin des illusions (11/1963-07/1967)