Le méthodisme à Sheffield au XVIIIème siècle : étude d'un microcosme : aspects du vécu religieux à l'époque des changements / Thérèse-Marie Jallais ; sous la direction de Marc Reboul

Date :

Editeur / Publisher : [S.l. : sn] , 1991

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Reboul, Marc (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Poitiers (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : Ce travail étudie l'interaction entre le politique et le religieux (ce que les historiens appellent traditionnellement la question méthodiste) à partir d'une étude de cas, celui de la paroisse de Sheffield, capitale du radicalisme dans le nord et important centre méthodiste dans les années 1790. Le premier axe de recherches révèle que le pouvoir méthodiste local conférait de très importants pouvoirs à de simples laïcs et garantissait indirectement une indépendance politico-religieuse totale vis-à-vis de l'église anglicane, que l'implantation du méthodisme dans un bastion du non-conformisme s'explique principalement par la nature calviniste de l'organisation wesleyenne. Le deuxième axe montre que l'éthique méthodiste constituait une hypertrophie de l7 éthique protestante, que la pratique religieuse ainsi que les œuvres sociales de la société locale jetaient les bases d'une idéologie individualiste du progrès. Le radicalisme à Sheffield enfin, nœud de conflits économiques locaux, revendiqua très tôt le caractère religieux de son action politique. Fondamentalement rien n'opposait méthodisme et radicalisme (d'où les recoupements multiples entre les deux mouvements): le second donna un nouvel essor politique a l'individualisme latent des "libertés fondamentales"; il rejoignait en ce point le méthodisme.

Résumé / Abstract : This work attemps to examine the "methodism question" using a particular case study of the parish of Sheffield, radical center of the north and important center of methodism, looking in detail at the interaction of the religious and political scene. The first avenue of research reveals that the organization of the society gave great influence to the laymen involved in it an thereby guaranteed them a total religious and political independence from the chruch of england. It also reveals that methodism wasable to take root in a non-conformist locality mainly because of its calvinist structure. The second avenue of research shows that the methodist ethics constituted a magnification of the puritan ethics and that its charity works laid the foundation of an ideology of progress based on the individual. Finally, the radicalism of Sheffield, born of economic disputes, insisted, early on, on the religious nature of its political action. Radicalism met up with the individualist base to the philosophy current of the rights of the free-born englishman. On this level it certainly merged with the methodist faith.