Justice et biens publics locaux : une comparaison de théories universalistes de la justice sociale sous l'angle de l'offre d'un bien public local / par Hervé Blanchard ; sous la direction de Jacques Percebois

Date :

Editeur / Publisher : [S. l.] : [s. n.] , 1998

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Justice sociale

Droits économiques et sociaux

Percebois, Jacques (1945-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université de Montpellier I (1970-2014) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Justice et biens publics locaux : une comparaison de théories universalistes de la justice sociale sous l'angle de l'offre d'un bien public local / par Hervé Blanchard ; sous la direction de Jacques Percebois / Grenoble : Atelier national de reproduction des thèses , 1998

Résumé / Abstract : Résolument inscrit dans le cadre de l'économie publique théorique, ce travail cherche à comparer différentes théories universalistes de la justice sociale. Cette comparaison s'effectue sous l'angle de la détermination des caractéristiques de l'offre de bien public local. Une réflexion sur la nature des biens publics locaux permet de mettre en évidence la nécessité de la prise en compte de critères éthiques dans leur gestion. Il apparaît aussi essentiel d'introduire les caractéristiques spatiales de ces biens dans l'analyse. Les différentes théories de la justice sociale comparées sont : l'utilitarisme, la nouvelle économie du bien-être, l'absence d'envie et la théorie de John Rawls. La présentation de celles-ci autorise deux types d'enseignements. Premièrement, la justice sociale est un élément qui participe au maintien de la cohésion sociale. Deuxièmement, les critères de justice sont des instruments d'aide à la décision collective. Une grille d'application commune permet de déterminer pour chaque théorie quelles sont les recommandations à suivre pour veiller au respect de leur principe. Ainsi, pour chacune il est possible de déterminer la meilleure des localisations, la quantité optimale d'équipement à construire et la répartition du financement. Ce sont ces différents résultats qui peuvent faire l'objet de comparaisons. Il apparaît ainsi que les principes d'équité horizontale et d'équité verticale doivent constituer les piliers du système de répartition, que les modèles de localisation de Weber et de Rawls sont des outils pertinents, que la position relative des individus par rapport au bien public doit être prise en compte.