Les positions du Parti communiste et du Parti socialiste sur les nationalisations : 1972-1977 / Baixi Xu ; sous la direction d'Antoine Prost

Date :

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Parti communiste français -- Et les nationalisations

Parti socialiste français -- Et les nationalisations

Opinion publique -- France -- 20e siècle

Nationalisations -- France -- Opinion publique française -- 20e siècle

Politique et gouvernement -- France -- 20e siècle

Prost, Antoine (1933-....) (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Relation : Les positions du parti communiste et du parti socialiste sur les nationalisations (1972-1977) / Bai Xi Xu / Lille : ANRT , 1989

Résumé / Abstract : En juin 1972, le P.C.F., le P.S. et le M.R.G. réalisèrent leur union autour d'un programme commun. Pourtant, les divergences profondes ont entrainé, le 23 septembre 1977, la rupture entre les deux partis. Il convient d'abord de rappeler les trois vagues de nationalisations : celles de 1936, de 1945 et de 1982. En ce qui concerne les négociations sur le dossier des nationalisations, les deux partis étaient favorables à la nationalisation, mais ils ont achoppé sur son ampleur. Le P.C.F. Voulait une ample nationalisation et le P.S. demeurait hostile à l'extension du champ des nationalisations. En effet, en face de la supériorité électorale du P.S., le P.C.F. cherchait à améliorer sa position dans le partage du pouvoir d'état en étendant largement le champ des nationalisations. Le problème des nationalisations a joué un rôle décisif dans la rupture. Les autres polémiques telles que la direction des entreprises nationalisées et l'indemnisation des actionnaires étaient entrées dans la chaine de causalité.

Résumé / Abstract : In june 1972, the P.C.F., the P.S. and the M.R.G. realized their union around a common programme. Nevertheless, the great divergences have led to the rupture between the two parties on september 1977. It's advisable to remind the three waves of nationalizations: 1936's, 1945's and 1982's. Concerning the negociation about the nationalization, the two parties were favorable to the nationalization, but they have stumbled over his scale. The P.C.F. wanted the ample nationalization and the P.S. remained hostile to the extension of the field of nationalization. Indeed, in face of the electoral superiority of the P.S., the P.C.F. has tried to improve his position in the sharing of power extending wildly the field of nationalization. The problem of nationalization has played a decisive role in the rupture. The other polemics such as the direction of nationalized enterprises and the idemnification of shareholders have joined in the chain of causality.