Effets de facilitation phonologique en présentation auditive / par Guylène Gérard ; sous la direction de Jean Segui

Date :

Editeur / Publisher : Paris : [s.n.] , 1986

Type : Livre / Book

Type : Thèse / Thesis

Langue / Language : français / French

Catalogue Worldcat

Segui, Juan (Directeur de thèse / thesis advisor)

Université Paris Descartes (1970-2019) (Organisme de soutenance / degree-grantor)

Résumé / Abstract : L'ETUDE DE L'IDENTIFICATION DES MOTS EST UN DOMAINE "CLASSIQUE" DE LA PSYCHOLINGUISTIQUE MAIS L'ETUDE DE LA PERCEPTION DES MOTS PARLES NE BENEFICIE QUE D'UN ESSOR TOUT RECENT. CETTE ETUDE EST MENEE, DANS CE TRAVAIL, GRACE A L'ANALYSE DE L'EFFET DE CONTEXTE, L'EFFET DE CONTEXTE CORRESPONDANT AU FAIT QUE L'IDENTIFICATION D'UN MOT VARIE SELON SON CONTEXTE DE PRESENTATION. AINSI LA PRESENTATION D'UN CONTEXTE, QUI PEUT ETRE CONSTITUE D'UN OU PLUSIEURS MOTS, OU D'UNE PHRASE, FACILITE LA RECONNAISSANCE D'UN MOT LE SUIVANT LORSQUE CE CONTEXTE ET LE MOT SONT RELIES (SEMANTIQUEMENT, PAR EXEMPLE). L'OBJET DE CE TRAVAIL CONSISTE A EXAMINER LE ROLE JOUE PAR UN CONTEXTE LEXICAL (UN CONTEXTE COMPOSE D'UN SEUL MOT) SUR LA RECONNAISSANCE D'UN MOTCIBLE DANS LE CAS OU CES ITEMS POSSEDENT DES CARACTERISTIQUES ACOUSTICO-PHONETIQUES COMMUNES. CES TRAITS COMMUNS PEUVENT ETRE SITUES AU DEBUT OU A LA FIN DES MOTS BISYLLABIQUES EMPLOYES. LES SEPT EXPERIENCES REALISEES EN PRESENTATION AUDITIVE ONT DONC POUR BUT DE METTRE EN EVIDENCE UN EFFET D'AMORCAGE OU DE "PRIMING" DU AU PARTAGE DE CERTAINES CARACTERISTIQUES FORMELLES. SI CE PREMIER OBJECTIF EST ATTEINT, ELLES S'ATTACHERONT A PRECISER LE "LOCUS" DE CET EFFET DE FACILITATION. DEUX TECHNIQUES EXPERIMENTALES SONT UTILISEES : LA TACHE DE DECISION LEXICALE ET LA TACHE DE DETECTION DE PHONEMES. LES RESULTATS DE CES EXPERIENCES INDIQUENT QU'UNE TELLE FACILITATION FORMELLE EST OBTENUE. ILS DEMONTRENT ENCORE UNE ASYMETRIE DE L'EFFET DU AU PARTAGE DE LA RIME PAR RAPPORT A CELUI PROVOQUE PAR LE PARTAGE DU DEBUT DES MOTS. L'EFFET DU AU PARTAGE DE LA RIME EST BEAUCOUP PLUS PUISSANT ALORS QUE CERTAINS MODELES COMME LE MODELE DE LA COHORTE DE MARSLEN-WILSON, PERMETTAIENT DE SUPPOSER PLUTOT LE CONTRAIRE. CES RESULTATS FONT EGALEMENT OBSERVER L'EXISTENCE D'UN EFFET DE FACILITATION FORMELLE DUE AU PARTAGE DE LA RIME LORSQUE L'ITEM-CONTEXTE EST UN "NON-MOT". CETTE FACILITATION PEUT ALORS ETRE INTERPRETEE EN TERMES D'ACTIVATION D'UNITES INFRA-LEXICALES COMME LE MODELE PRT DE NUSBAUM ET PISONI OU LE MODELE TRACE DE MCCLELLAND ET ELMAN PEUVENT L'ENVISAGER.

Résumé / Abstract : A LEXICAL DECISION TASK AND A PHONEME MONITORING TASK WERE USED TO EXAMINE EFFECTS OF FACILITATION ALONG AN ACOUSTIC-PHONETIC DIMENSION IN AUDITORY WORD RECOGNITION. THESE EXPERIMENTS INVESTIGATE WHETHER THE PRESENTATION OF A BISYLLABIC PRIME ITEM SHARING SOME ACOUSTIC-PHONETIC FEATURES WITH THE TARGET ITEM FACILITATE THE RECOGNITION OF THIS PRIME. THE PRIMES AND TARGETS IN THESE EXPERIMENTS HAD THE SAME BEGINNING (DELAIDETAIL) OR THE SAME RHYME (CHAPEAU-TROUPEAU). THE RESULTS OF SEVEN EXPERIMENTS SHOW THAT FACILITATION EFFECTS ARE OBTAINED IN BOTH SITUATIONS. THEY REVEAL ALSO THAT MORE SIGNIFICANT PRIMING EFFECTS WERE OBSERVED WHEN PRIME AND TARGET WORDS SHARED ACOUSTIC-PHONETIC INFORMATION IN THEIR ENDINGS. THIS LAST FINDING SEEMS CONTRADICTORY TO MARSLEN-WILSON'S COHORT MODEL OF AUDITORY WORD RECOGNITION. PRIMING WAS ALSO OBTAINED WHEN THE PRIMES WERE PSEUDOWORDS. THESE FACILITATION EFFECTS CAN BE INTERPRETED IN TERMS OF THE ACTIVATION OF INFRA-LEXICAL UNITS AS DESCRIBED IN MODELS SUCH AS NUSBAUM AND PISONI'S PRT MODEL OR MCCLELLAND AND ELMAN'S TRACE MODEL.