La carrera de Indias : histoire du commerce hispano-américain : XVIe-XVIIIe siècles / Antonio García-Baquero González ; traduit de l'espagnol par Bartolomé Bennassar

Date :

Type : Livre / Book

Langue / Language : français / French

ISBN : 2-843210-03-8

ISBN : 2-8432-1003-8

Catalogue Worldcat

EAN : 9782843210037

Marine marchande -- Espagne

Commerce -- Associations -- Espagne -- 1500-1800

Routes commerciales -- 1500-1800

Navires de commerce -- Espagne -- 1500-1800

Colonies espagnoles -- Amérique -- Commerce

Commerce extérieur -- Amérique latine -- Espagne -- 1500-1800

Commerce extérieur -- Espagne -- Amérique latine -- 1500-1800

Relations économiques extérieures -- Amérique latine -- Espagne -- 1500-1800

Relations économiques extérieures -- Espagne -- Amérique latine -- 1500-1800

Classification Dewey : 930

Bennassar, Bartolomé (1929-2018) (Traducteur / translator)

Collection : La mesure des choses / dir. par Pierre Béhar / Paris : Éd. Desjonquères , 1992-

Résumé / Abstract : La 4e de couverture indique : "Dès la découverte du Nouveau Monde, un immense trafic s'instaura entre les possessions européennes et les royaumes d'outre-mer du souverain des Espagnes. Il reçut le nom de Carrera de Indias : la Route des Indes occidentales, c'est-à-dire des Amériques. Ainsi naissait un réseau d'échanges aux dimensions de la planète, archétype de tous les systèmes économiques mondiaux ultérieurs : escortées par les galions, ses flottes transportaient par-delà l'Océan commerçants, aventuriers, militaires et missionnaires, épices, étoffes, armes, alcools, cuirs, perles, or et argent surtout, mais esclaves aussi. Mettant en rapport les hommes, les cultures et les denrées d'Europe, d'Afrique et d'Amérique, la Carrera de Indias fur un phénomène fondateur du monde moderne, que les esprits drapèrent du prestige du myhe. Ce livre en offre la première synthèse générale. Il fait le tableau des trois siècles du monopole espagnol, exercé depuis Séville d'abord et Cadix ensuite. Depuis l'aube du XVIe siècle jusqu'au crépuscule du XVIIIe, ce trafic est envisagé dans ses aspects juridiques, administratifs et financiers, mais aussi dans son déroulement réel, à travers tempêtes, guerres, piraterie, variant au gré des progrès techniques et des vicissitudes économiques. Au fil de l'analyse se révèle la réalité d'une entreprise prodigieuse, compromis instable entre prétentions royales, ambitions négociantes, avidités étrangères et astreintes naturelles, ranimée sans relâche par les illusions fascinantes des imaginations éblouies."